En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez les conditions générales d'utilisation du site. J'accepte

Créer des vêtements d’allaitement chics et pratiques : toute une histoire!

Glamformum, c’est l’histoire d’un pari fou, façon saut dans le vide sans parachute.

A 35 ans, mariée à l’homme de ma vie, 3 beaux enfants pour peupler la maison de rires et de chamailleries, un CDI relativement bien payé… On pouvait penser que j’avais une vie de rêve.

Notre famille

Sauf que voilà : mon job - dans les assurances - m’ennuyait à mourir !

Des assurances à la couture il n’y a qu’un (grand) pas!

Pourtant j’ai testé toutes les tailles d’entreprises, de la multinationale à la petite société de courtage familiale, dans l’espoir d’y trouver l’envie de me lever le matin. … Vous vous en doutez : ça n’a pas du tout, mais alors du tout marché. 

Je suis une créative, je l’ai toujours été. Et comme la plupart des créatifs, l’ennui me fatigue et la routine me terrifie. 

Au bout de 10 ans, le constat était sans appel : j’étais coincée dans un boulot qui ne me convenait pas. Il fallait que ça change ! 

Une évidence : la couture

Qui dit changement dit reconversion. Mais dans quoi ?

Parce que malheureusement, il ne suffit pas de vouloir changer de voie pour trouver instantanément La bonne idée !

On dit souvent que quand on fait un métier passionnant, on n’a jamais l’impression de travailler. Un métier passionnant ne connaît ni l’ennui, ni la routine. C’était l’évidence même : il me fallait un métier qui me permette de vivre de ma passion tout en laissant s’exprimer ma créativité. 

Et ça tombe bien ! Une passion, j’en ai une toute trouvée : la couture.
Passion couture

Des souvenirs émerveillés 

Le virus m’est venu en 2011 à la naissance de ma fille cadette : une copine voulait s’y essayer. Elle avait trouvé des cours de couture dispensés par une association de quartier. En plus c’était tout près de chez moi, dans le  6e arrondissement de Marseille.

 Ma mère avait pris des cours quand j’étais petite et ça m’avait laissé des souvenirs émerveillés : je me laisse embarquer et m’inscris avec elle !

Tester, inventer, expérimenter

La prof, Johanne, me plaît énormément : un peu loufoque, pas très carrée, mais ultra-passionnée, elle nous donne toutes latitudes pour tester, inventer, expérimenter. Quelques semaines plus tard, j’achète en librairie mon premier livre de patrons de vêtements et me voilà lancée !

Je tâtonne, j’apprends, je crée… et j’adore ça !
Et bien sûr, j'ai la chance d'avoir des mini-mannequins toujours prêtes à tester mes créations 
Jolie robe

Un métier en rapport avec la couture serait donc idéal pour moi… reste à trouver la bonne idée pour se démarquer.

De la couture à la création de vêtements d’allaitement

Ma première pensée va aux vêtements de grossesse : les horreurs que j’ai porté enceinte me reviennent en mémoire.  Et comme beaucoup de mumpreneuses, l’idée de développer une marque en rapport avec la maternité me séduit.

Les vêtements d’allaitement : la révélation

J’en discute alors avec une copine, qui me suggère de m’intéresser plutôt aux vêtements d’allaitement. Maman de trois enfants, et malgré un budget shopping plus que généreux, elle n’a rien trouvé de joli et de pratique à porter pendant ses allaitements.

Une remarque qui fait écho à mes propres constatations en la matière. Car, si le souvenir de mes vêtements de grossesse me fait froncer les sourcils, l’évocation de ceux qui prévoyaient une « option » allaitement m’arrachent carrément un frisson de dégoût ! 

Porter des mois après l’accouchement des vêtements assez larges pour accueillir mon bidon de fin de grossesse malgré ma ligne retrouvée, voilà une chose qui m’avait profondément contrariée ! 

L’idée de concevoir de jolis vêtements, tendances et pratiques, dédiés uniquement à l’allaitement et non à la grossesse, tourne dans ma tête pendant plusieurs jours.

D’autant qu’elle me rappelle la remarque d’une autre amie, qui allaitait quand je me suis mise à coudre des vêtements, et qui m’avait mise au défi de trouver un système qui lui permettrait de ne pas rester les seins à l’air pendant les tétées d’hiver!

Des vêtements d'allaitement jolis et pratiques

J’en parle donc à Stella, mon amie sage-femme, qui est immédiatement enthousiaste.  Ses patientes allaitantes se plaignent régulièrement de ne pas pouvoir s’habiller comme elles le voudraient.

Pour en avoir le coeur net, je lui demande l’autorisation de mener une petite étude de marché auprès des jeunes mamans allaitantes qui fréquentent son cabinet et le résultat est sans appel.  Créer des vêtements d’allaitement tendances et pratiques, ce serait vraiment une bonne idée !

Il ne m’en faut pas plus pour décider de me lancer dans l’aventure ! 

Avec une énergie chaque jour renouvelée, je me forme au patronage, au codage de site internet, je travaille le business plan…

Cette entreprise, c’est mon 4e bébé et je veux en connaître chaque rouage, en maîtriser chaque aspect.

Et parce qu’un bébé doit bien avoir un nom, je cherche celui qui représentera le mieux ces vêtements d’allaitement pratiques et chics que j’ai envie de créer. 

Glamformum : glamour mais aussi made in France !

Etonnamment, c’est mon grand frère qui trouve le nom parfait : « tu veux faire des vêtements glamour pour les mamans? Pourquoi pas Glamformum ? »

Simple, clair, efficace : j’a-d-o-r-e !

Et parce que cette marque, c’est décidément une affaire de famille, c’est ma belle-soeur, graphiste de formation, qui concocte le logo parfait : simple et épuré.
Logo Glamformum

Je continue sur ma lancée : création du site internet, élaboration de la première collection. 

Je ne compte plus le nombre de patrons et d’essais pour développer LE petit twist qui fait aujourd’hui la réputation de Glamformum. A savoir : un système d’ouverture discret et pratique permettant d’allaiter en public en toute discrétion. Le tout, sans renoncer à la féminité!
Vêtements d'allaitement féminins

Produire français : une évidence

Quand on envisage de faire fabriquer des vêtements aujourd’hui, on pense immédiatement aux pays émergents : les coûts de production dérisoires attirent les marques, souvent au détriment de la qualité.

Cette solution me rebute. La qualité discutable, le coût écologique considérable et bien sûr les conditions de travail inhumaines des couturières : tout cela est définitivement irréconciliable avec mes valeurs profondes.

Pour Glamformum, je veux des vêtements d’allaitement de qualité irréprochable.
Je veux des vêtements d’allaitement respectueux de la planète, et de ceux qui les fabriquent.
Bref, je veux des vêtements d'allaitement dont je puisse être fière!

Je n’ai pas quitté mon job pour gagner plus d’argent, mais pour faire enfin quelque chose qui ait du sens pour moi. Pour ça, je cherche donc des ateliers de confection locaux. 

J’ai la chance d’habiter Marseille, où de grandes marques comme Le temps des cerises font fabriquer une partie de leur production.

Et je découvre rapidement que le savoir-faire français n’est pas un mythe : depuis la création de la marque, tous les vêtements d’allaitement de la collection ont été améliorés grâce aux précieux conseils des couturières passionnées qui les fabriquent!
Atelier de confection Marseille

—> Si vous voulez en savoir plus sur la fabrication française des vêtements Glamformum, c’est par ici !

Vous simplifier l’allaitement : une priorité

L’allaitement est la chose la plus naturelle au monde… mais c’est aussi un savoir-faire qui s’apprend… parfois dans la douleur.

Enfant des années 80, pendant lesquelles l’allaitement n’était plus très en vogue, je n’ai pas été allaitée. Quand Héloïse, ma fille aînée, est arrivée, les premières semaines ont été très difficiles : crevasses, bébé qui ne prend pas de poids, pics de croissance qui m’ont prise totalement par surprise…
Autant de difficultés qui auraient pu être évitées si j’avais reçu les bonnes informations !

J’ai donc à coeur de simplifier la vie des jeunes mamans, en leur donnant les clés pour réussir leur allaitement

Avec l'aide de Stella, mon amie sage-femme, je m’attelle rapidement à la rédaction d’un guide pratique de l’allaitement. J’y mets toutes les informations que j’aurais aimé avoir, les réponses aux questions que je me posais (et que mes amies m’ont ensuite posées) sur l’allaitement.

Ce guide, qui a ensuite été validé par une consultante en lactation IBLC, est depuis 4 ans en accès gratuit sur le site.  

Je reçois régulièrement des messages de mamans qui me remercient pour ce coup de pouce et c’est la plus belle des récompenses!

Au fil du temps, j’y ai ajouté un guide de l’allaitement pour les papas (c’est si important d’être soutenu par son conjoint dans les premières semaines) et un blog que j’alimente avec plein d’infos sur l’allaitement et la parentalité.

Voilà l’histoire de Glamformum.

Une histoire d’amour avec mon métier

Quatre ans déjà que je me suis jetée dans le vide.  J’attends toujours de voir le sol se rapprocher, l’enthousiasme disparaître, les éventuels regrets se profiler… mais je pense que ce n’est pas prêt d’arriver !

Attendre avec impatience les vacances, la retraite ? Pas pour moi !

Parce que ce n’est pas un mythe : quand on aime son métier, on n’a VRAIMENT jamais l’impression de travailler!

On investit énormément de temps bien sûr, mais la satisfaction des clientes nous le rend au centuple.

Avis google Glamformum

Lire ce message, ça ne vous donnerait pas envie de vous lever le matin ?

Au passage, c’est vrai qu’il est plein d’astuces, ce blog, n’hésitez pas à y jeter un oeil!

Et si vous avez encore des questions sur la marque, n’hésitez pas à me les poser, par mail (serviceclient@glamformum.fr) ou via le formulaire de contact.


Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement notre guide pratique de l'allaitement!