En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies...

J'accepte

Tout savoir sur l'allaitement

Allaitement : témoignage d'un papa investi

Publié le : 26/09/2019 10:11:50
Catégories : Interviews et témoignages Rss feed

En préambule de la SMAM (Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternelle) qui se tiendra comme chaque année durant la troisième semaine du mois d'octobre (13 au 19 octobre 2019), nous avons eu envie, une fois n'est pas coutume, de donner la parole, non aux mères allaitantes, mais à des acteurs au rôle plus obscure et pourtant essentiel dans la réussite de l'allaitement : les papas!
Papa et nourrisson

Si vous jetez de temps en temps un oeil aux différents forums d'allaitement présents sur la toile, ou si vous participez à l'une des réunions de mamans organisées dans votre ville autour de ce thème, vous savez sûrement que l'entourage et notamment le conjoint a une part non négligeable dans la mise en place d'un allaitement serein et profitable tant pour Maman que pour Bébé. 

En effet, l'allaitement n'étant, comme on le sait, pas toujours un long fleuve tranquille (toutes celles qui ont déjà survécu à une poussée de croissance peuvent en témoigner!), l'appui de votre amoureux se révèle bien souvent primordial pour surmonter les moments difficiles. 
Un partenaire bienveillant et attentif, prêt à vous épauler quand vous êtes à deux doigts de craquer et de tout laisser tomber, ça fait la différence!
Et c'est aussi très appréciable quand tout se passe bien : pouvoir avancer ensemble dans la sérénité, sans frustration, se partager les tâches quotidiennes au mieux, simplifie considérablement les premiers mois de vie avec Bébé.

On pourrait résumer le rôle du père ainsi : comme beaucoup de choses dans la vie, on pourrait peut-être y arriver sans, mais c'est tellement mieux avec!

Alors, chez Glamformum, on a décidé de donner la parole à ces papas acteurs de l'allaitement, en commençant par le plus investi d'entre eux : Gilles, fondateur de l'Atelier du Futur Papa, qui nous a livré ses souvenirs et les leçons tirées de l'allaitement de ses deux filles, et ses conseils bienveillants aux futurs papas.

L'allaitement : une évidence

Avant la naissance de ma première fille Margot, nous avons de suite et d’un commun accord, pensé que l’allaitement était le meilleur moyen de nourrir notre bébé compte tenu de ses nombreux bienfaits tant pour la maman que pour le nourrisson (anticorps, digestion, lien…). Ma femme Marianne avait déjà eu une expérience positive de l’allaitement avec son fils Kéliane, ce qui a facilité les choses. La question d’allaiter ou pas, du coup, ne s’est presque pas posée, bien que nous en ayons discuté ensemble.

Je me souviens de la première tétée comme si c’était hier ! Un moment incroyable !! Cet fusion intense entre la maman et le bébé est juste d’une puissance magique !! Vous remarquerez que tous les enfants qui sont au sein en train de téter, et qui regardent leur maman, ont à ce moment là un regard envers leur mère débordant de quelque chose que je ne saurai expliquer, ni même décrire; c’est un regard absolument incroyable, un regard qui parle énormément à la maman. C’est une communication intense sans un seul mot, c’est un lien d’une force inédite qui se crée entre l’enfant et la maman lors de ce moment ou elle le tient dans ses bras et le nourrit. 

Trouver sa place de père avec l'allaitement

Ma première fille Margot a été allaitée jusqu’à l’âge de 11 mois et Alice, ma deuxième fille, jusqu’à l’âge de 6 mois. J’ai participé à la mise au sein autant que je le pouvais, en fait à chaque fois que j’étais présent, j’ai soutenu ma conjointe, mais je n’ai pas eu à en faire beaucoup car tout s’est toujours très bien déroulé pour nous.

Le fait de ne pas avoir pu donner le biberon n’est pas une frustration intense, c’est un petit regret. On va dire un mal pour un bien, mais comme c’est pour la bonne cause alors je me suis concentré sur ce que je pouvais effectivement faire : aider à la mise au sein, faire faire le rot, m’occuper de mon bébé quand ma femme dormait de manière à ce qu’elle puisse pleinement se reposer, élaborer des petits plats pour ma femme et pour mon bébé…
Gilles Vaquier

Allaitement et sexualité

Pendant la période l’allaitement le rapport au corps est forcément un peu changeant, (montées de lait, seins plus durs, voir douloureux, etc) mais par la suite tout redevient comme avant, pas de soucis. 

Encourager l'allaitement

J’ai parfois discuté avec des proches et des amis/collègues sur la thématique de l’allaitement et cela a toujours été pour en vanter les mérites.
En effet, je ne suis pas à la place d’une femme qui ne veut pas allaiter pour ses propres raisons sur lesquelles je ne porte aucun jugement,  mais si on se pose la question de l’allaitement et que rien ne freine à proprement parler cette approche nutritionnelle alors ma réponse a toujours été : foncez !
C’est juste hyper bénéfique tant pour la maman que pour le bébé, il faut faire confiance à la nature qui en général fait très bien les choses (on peut ramper dès que l’on nait pour atteindre le sein, et le sein dégage une hormone en post-natal qui a une odeur identique à celle de l’utérus pour indiquer au bébé que c’est l’endroit où il doit se rendre pour sa survie).

 L'allaitement a ses raisons... et son timing!

Ma fille Margot, nourrie au sein pendant presque 1 an, était très habituée et très en demande. Nous avons décidé d’arrêter l’allaitement lors d’un séjour au ski mais comme dans tous les immeubles situés en bas des pistes des ski, les appartements sont petits et les murs sont très fins. Ma fille s’est mise à hurler sans arrêt de manière si forte que nous ne nous sommes pas fait des amis parmi les voisins!
Du coup, ma femme Marianne a repris l’allaitement car ce n’était définitivement pas le bon moment.

Bilan de l'allaitement

Je tire un bilan extrêmement positif de cette expérience car je suis rassuré que mes filles aient reçues la meilleure nutrition dès le départ de l’histoire de leur vie. C’est un sacré gage de bon développement pour la suite! 

Le super pouvoir du papa sur l'allaitement

Surtout soutenez votre conjointe pendant l’allaitement, ne restez pas à l’écart sous prétexte que cela ne vous concerne pas, bien au contraire ! 
La présence active du papa est un excellent moyen pour la maman de produire de l’ocytocine qui joue un rôle essentiel dans le processus de l’allaitement. Nous avons, nous les pères, un pouvoir invisible mais vraiment puissant sur l’allaitement. 

Gilles Vaquier
L'atelier du Futur Papa
Gilles Vaquier L'Atelier du Futur Papa


Envie d'en savoir plus sur le rôle du papa dans l'allaitement? Lisez vite notre Guide de l'allaitement pour les papas!