En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez les conditions générales d'utilisation du site. J'accepte

Pics de croissance : quand bébé tète toutes les heures

Publié le : 04/02/2021 15:58:40
Catégories : Allaiter au quotidien Rss feed

pic de croissance et homéopathie
Crédit photo : Séverine Langlois

Qu'est-ce qu'un pic de croissance?

Chez un bébé allaité, on appelle pic de croissance une période durant laquelle bébé augmente considérablement le rythme des tétées, au point de donner l'impression qu'il n'est jamais satisfait.

Ces périodes, souvent éprouvantes pour les jeunes mamans, suscitent énormément de questionnements, et peuvent parfois conduire à un arrêt prématuré de l'allaitement.
Mal informée, la maman qui voit son bébé continuer à pleurer alors qu'elle vient de le nourrir peut s'imaginer à tort qu'elle n'a plus assez de lait et renoncer à allaiter.
Cette situation est pourtant tout à fait normale et - il est important de le souligner - temporaire.

Pourquoi bébé fait-il un pic de croissance?

A la naissance, l'estomac de bébé a la taille d'une noisette. Il aura le volume d'une balle de golf à 10 jours, et pourra contenir environ 800mL quand bébé aura 6 mois.

Cette croissance permet naturellement à bébé d'accroître ses apports de nourriture au fur et à mesure que ses besoins augmentent.

Evidemment, la quantité de lait que vous produisez doit suivre la même courbe de croissance pour continuer à répondre aux besoins de votre enfant.

Vous le savez sans doute : la quantité de lait que vous produisez dépend de la consommation de bébé sur 24h.
S'il tète moins pendant plusieurs jours, votre production va naturellement se réduire, pour vous éviter un engorgement.
Si au contraire il tète plus, votre corps reçoit le message et augmente sa production de lait... mais cette réaction n'est malheureusement pas instantanée!
Il faut quelques jours à votre organisme pour s'adapter à la demande, période durant laquelle bébé aura faim sans que vous puissiez combler entièrement son appétit.

C'est cette période de transition que l'on appelle communément pic de croissance.

NB : les bébés nourris au biberon connaissent évidemment les mêmes phases. Elles ne suscitent cependant pas les mêmes inquiétudes pour les parents, qui se contentent de compléter le biberon à la demande.

Les symptômes du pic de croissance

Bébé a faim. Son estomac n'étant pas rempli en fin de tétée, il va continuer à réclamer alors même que vos seins sont vides.

Cette sensation inhabituelle et désagréable le pousse à s'exprimer. 
Au début, la légère sensation de faim le rendra grognon (attitude qui n'est pas sans vous rappeler celle de votre conjoint en fin de matinée...).

A chaque tétée, le manque de lait s'aggrave : le retour de la faim étant plus précoce que d'habitude, vos seins seront moins remplis et le besoin de bébé encore moins comblé. Son irritation ira grandissante, jusqu'à ce qu'il hurle parfois à gorge déployée pour exprimer son mécontentement.

Ces moments sont évidemment pénibles pour tout parent, et nous allons voir comment les gérer au mieux un peu plus bas.

Pic de croissance ou baisse de lactation?

Vos seins sont vides, bébé ne semble jamais satisfait... Vous vous posez naturellement la question : n'ai-je plus assez de lait?

Pour en avoir le coeur, vous pouvez être tentée de tirer votre lait à l'aide d'un tire-lait. Voir le flacon se remplir serait évidemment de nature à apaiser vos craintes.

Il faut cependant savoir que la simulation des seins est très différente au tire-lait : ne pas réussir à tirer plus de quelques mL ne signifie pas du tout que vous ne produisez plus de lait.

Certaines mamans qui nourrissent sans problème leur enfant au sein sont incapables de tirer leur lait. Il ne faut donc pas tirer de conclusion hâtive, et sauter sur le premier biberon venu par crainte que bébé ne dépérisse.

La bonne nouvelle, c'est que vous n'avez pas à déterminer si les pleurs de bébé sont dus à un pic de croissance ou à une baisse de lactation : les conseils à appliquer sont les mêmes dans les 2 cas!

Tout ce qui permet d'augmenter votre lactation est le bienvenu.

Si vous souhaitez cependant en avoir le coeur net, il peut être utile de consulter votre calendrier. Car les pics de croissance interviennent globalement à la même période chez tous les bébés.
Si vous vous trouvez dans l'une des ces "zones rouges", il est probable qu'il s'agisse tout simplement d'un pic.

A quel âge interviennent les pics de croissance?

Voici une petite image qui vous permettra de visualiser d'un coup d'oeil les différentes périodes charnières que bébé va traverser.

pic de croissance quand

7-10 jours, 3 semaines, 6 semaines, 3 mois et 6 mois... Notez que le délai entre deux poussées de croissance s'allonge au fur et à mesure que bébé grandit.

Bien sûr chaque enfant a son propre rythme et il est impossible de prédire avec précision la date exacte de ses pics de croissance.
Il ne s'agit donc que d'indicateurs, qui vous permettront d'identifier plus facilement une potentielle poussée de croissance.

Si vous avez l'occasion de regarder les indications portées au dos des boites de lait maternisés, vous constaterez d'ailleurs que chacun de ces pics correspond plus ou moins à un changement dans les doses recommandées pour les enfants nourris au biberon. Ce n'est évidemment pas une coïncidence.

Combien de temps dure un pic de croissance?

Un pic de croissance dure en général entre 24 et 72h. L'objectif étant d'adapter votre production de lait aux nouveaux besoins de bébé, tout ce qui va dans le sens d'une augmentation de votre lactation contribuera à réduire ce délai.

N'hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté pour retrouver un rythme plus confortable le plus vite possible!

Comment gérer un pic de croissance

Nous allons ici détailler toutes les astuces à votre disposition pour y parvenir et gérer au mieux ces épisodes compliqués.

Mettez bébé au sein le plus possible

C'est la solution la plus efficace pour booster votre lactation : plus bébé tète fréquemment, plus votre corps produira de lait.

Chaque fois que vos seins sont vidés, votre corps reçoit le message : il faut produire plus de lait.

Dans cette période de transition que constitue le pic de croissance, vous aurez souvent l'impression de mettre bébé au sein pour rien : vos seins sont vides, ils n'ont tout simplement pas eu le temps de se remplir depuis la dernière tétée, quelques (dizaines de) minutes plus tôt.

Vous pourriez alors être tentée de faire diversion, en donnant par exemple à bébé une tétine pour l'apaiser, voire un complément de lait. N'en faites rien!

La surstimulation de vos seins, si elle ne contribue malheureusement pas à apaiser bébé dans l'immédiat, est essentielle pour booster votre lactation!

De plus, n'oubliez pas que cette période est déstabilisante pour bébé. Votre contact contribue à l'apaiser et à le rassurer. Même si vous pouvez avoir l'impression que le mettre au sein une n-ième fois ne servira à rien, faites confiance à la nature et tout rentrera rapidement dans l'ordre.

Donnez les deux seins à chaque tétée

Ce conseil peut sembler superflu : désarmée par la soif inextinguible de bébé, vous penserez sans doute de vous même à lui proposer l'autre sein... la première fois.

Mais il est bien possible qu'après la 7e tétée, vous n'estimiez plus utile de proposer l'autre sein à bébé, estimant (à juste titre) qu'il est désespérément vide.

Vous avez sans doute raison, et pourtant là encore, la stimulation n'est pas superflue. Le message adressé à votre corps sera d'autant plus efficace qu'il est répété.

De plus, l'énergie que votre tout-petit mettra à téter ce nouveau sein contribuera sans doute à le fatiguer un peu, et pourrait bien achever de le pousser dans le sommeil malgré sa faim.
Un répit bienvenu pour vous, qui sera toujours bon à prendre!

Pic de croissance et homéopathie

Le corps humain est une machine extraordinaire, et sa capacité d'adaptation n'est plus à démontrer.
Ce qui n'exclut pas de lui donner un petit coup de pouce pour accélérer le passage de ce cap compliqué!

C'est le bon moment pour avoir recours à l'homéopathie. Ricinus communis et alfalfa vous aideront à booster votre lactation en suivant simplement cette posologie.

pic de croissance et homéopathie

Pour booster rapidement votre lactation, vous pouvez également tester les aliments galactogènes, ces aliments "amis de l'allaitement.

Prenez soin de vous

Avec la fatigue et les sollicitations permanentes de bébé, votre bien-être passe rapidement au second plan.
Pourtant, prendre soin de vous est particulièrement important dans cette période.

Vous devez impérativement veiller à vous hydrater régulièrement, et à manger suffisament pour couvrir vos propres besoins nutritionnels accrus : pour produire plus de lait, il faut plus d'énergie .

Et par-dessus tout, il est indispensable de vous reposer. C'est la condition sine qua non pour produire du lait. La fatigue induit un stress intense pour l'organisme, or le cortisol produit est un inhibateur de la lactation.

Autrement dit : plus vous êtes fatiguée, moins vous produisez de lait maternel.

 Pour conserver votre énergie pendant les pics de croissance, découvrez nos 10 astuces anti-fatigue pour jeunes mamans.

Essayez de vous détendre

Profitez des longs moments de tétées pour vous relaxer, en écoutant par exemple notre exercice de sophrologie pour mamans zen. Détente garantie!

Vous pouvez également profiter de ce temps pour visionner cette série que vous avez toujours eu envie de voir : vous occuper l'esprit vous permettra de passer cette période délicate sans frustration ni stress excessif.

Questions fréquentes

Pic de croissance et tire-lait

Maintenant que vous connaissez le calendrier approximatif des pics de croissance, vous pourriez être tentée de les anticiper.
Utiliser un tire-lait entre les tétées quelques jours avant la date fatidique pour stimuler artificiellement votre production de lait semble a priori une bonne façon d'augmenter votre lactation en douceur.
Vous auriez ainsi toujours de quoi satisfaire bébé sans avoir à subir la phase difficile d'ajustement.

Cette technique est toutefois assez téméraire : vous n'avez pas moyen de savoir exactement quand bébé va atteindre son pic de croissance, et vous risquez simplement de vous provoquer un engorgement.

De même tirer votre lait en amont pour le lui donner pendant le pic de croissance est un mauvais calcul : moins stimulée, votre production lactée n'aura pas la possibilité de s'adapter au besoin de bébé. Vous vous retrouverez donc avec le même problème lorsque votre stock de lait sera épuisé!

Pic de croissance ou poussée dentaire?

La plupart des bébés font leur première dent entre 6 et 12 mois. A cet âge, la diversification alimentaire a commencé, et la poussée de croissance peut tout simplement être compensée en augmentant la part apportée par l'alimentation solide.

Toutefois certains bébés font leurs dents de manière très précoce. Bébé est grognon et pleure beaucoup ? La question peut se poser : pic de croissance ou poussée dentaire?

Observez Bébé. Il bave beaucoup, pleure et machouille tout ce qui passe à sa portée?

Jetez un coup d'oeil à ses genvices et vous serez rapidement fixée.
Si elles sont rouges et enflées, il se peut bien que bébé ait pris un peu d'avance sur le calendrier pour croquer plus vite la vie à pleines dents!

Notez que la poussée dentaire peut aussi amener une légère fièvre, ce qui vous fera d'ores et déjà écarter l'idée d'un pic de croissance.

Pic de croissance ou RGO?

Le reflux gastro-oesophagien (ou RGO) se produit lorsque le contenu de l'estomac remonte jusque dans l'oesophage en provoquant un inconfort plus ou moins intense.

Les bébés souffrant de RGO sévère présentent souvent des pleurs intenses, notamment associés aux tétées, ce qui peut vous conduire à vous interroger, notamment lors du pic des 7 jours : RGO ou pic de croissance?

De nombreux symptômes associés au RGO ne peuvent cependant être attribués au pic de croissance, ce qui permet d'écarter rapidement tout doute :

  • Régurgitations ou vomissements fréquents avec inconfort (pas systématiques);
  • Gain de poids insuffisant, voire perte de poids;
  • Refus de téter;
  • Dos et cou arqués afin de réduire la douleur de l'oesophage...

De plus, comme nous l'avons évoqué, le pic de croissance a lieu sur une période brève de quelques jours à des échéances bien précises. Le RGO disparaîtra quand à lui avec le temps, lorsque le système digestif de bébé deviendra plus mature. Il est donc relativement facile de les distinguer.

Besoin de plus d'infos sur le RGO?
  Vous trouverez ici toutes les informations utiles pour comprendre et gérer le RGO de votre bébé allaité.

Pic de croissance ou colique?

Le mot colique décrit généralement les troubles d'un bébé âgé de quelques semaines à 3 mois, en bonne santé, qui a des périodes de pleurs intenses, d'irritation et d'inconfort, pendant plusieurs heures consécutives.

Un bébé souffrant de coliques va téter fréquemment, puis crier de douleur et repousser le sein en se remettant à pleurer de plus belle.

Ce comportement se rapproche évidemment de celui d'un bébé en plein pic de croissance : la faim le pousse vers le sein, mais la frustration de ne pas obtenir satisfaction (sein vide) le conduit à pleurer.

Le timing d'apparition des coliques pouvant coïncider avec le pic des 3 semaines, ou des 6 semaines, il peut-être difficile de savoir si bébé souffre effectivement de coliques, ou s'il traverse une poussée de croissance.

La principale différence semble se situer dans l'attitude du bébé pendant les phases où il n'est pas en crise.

La poussée de croissance rend bébé continuellement irritable, il n'a de cesse de téter autant qu'il le peut.

Un bébé souffrant de coliques peut pleurer pendant plusieurs heures d'affilée (souvent durant la même période de la journée chaque jour) mais peut sourire aux anges à d'autres moments, parfaitement serein et apaisé.

En cas de doute, mettez bébé au sein le plus souvent possible, et laissez le temps faire son oeuvre.
Si tout rentre dans l'ordre dans les 72h, vous saurez que le pic de croissance est derrière vous.

Pic de croissance avec fièvre?

Un pic de croissance n'occasionne pas de fièvre.

Certaines maladies sans symptômes évidents (nez qui coule, toux...) peuvent facilement être confondues avec un pic de croissance pour peu que la période coïncide.
Dans les deux cas, bébé sera probablement grognon avant que les véritables hostilités ne se déclenchent, et il peut réclamer le sein plus souvent, ne serait-ce que pour se rassurer face aux sensations inconnues qu'il expérimente.

Si bébé présente de la fièvre, cela doit vous alerter : le pic de croissance n'est pas en cause et vos soupçons doivent se porter ailleurs.

Pic de croissance et sommeil

Comme la plupart des êtres humains, il est difficile pour bébé de s'endormir le ventre vide. La sensation de faim est de nature à nous réveiller la nuit, même à l'âge adulte.

Le sommeil de bébé est donc généralement très perturbé pendant les pics de croissance, et cela impacte bien sûr la qualité du vôtre.

Nous l'avons évoqué plus haut : il est primordial de vous reposer autant que possible durant les pics de croissance. Si vous ne pratiquez pas le cododo habituellement, il est sans doute nécessaire d'y recourir pendant les quelques jours que dureront le pic. Cela vous permettra de stimuler vos seins au maximum durant la nuit sans vous épuiser en allers-retours incessants jusqu'à la chambre de bébé.

De plus, dormir tout contre vous aidera sans doute votre tout-petit à gérer le stress engendré par cette période difficile.

Envie d'en finir au plus vite avec ce pic de croissance?
  Découvrez nos 10 astuces pour produire plus de lait

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement notre guide pratique de l'allaitement!