En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies...

J'accepte

L'allaitement selon Masha : conseils, astuces et partage!

Publié le : 04/11/2019 12:17:46
Catégories : Guerrières de l'allaitement Rss feed , Interviews et témoignages Rss feed

Pour réussir son allaitement, rien ne vaut la transmission : profiter des conseils d'une maman qui est déjà passée par là peut vous faire gagner beaucoup de temps et vous éviter bien des désagréments!
C'est pourquoi nous réunissons sur ce blog un maximum de témoignages de mamans, qui partagent avec vous leur expérience de l'allaitement.

Aujourd'hui c'est Masha de @our_little_french_story qui nous livre ses astuces : maman de trois enfants, elle en connaît un rayon en matière d'allaitement! Choix d'allaiter, complications, allaitement en public, organisation familiale mais aussi réactions de l'entourage, don du lait... Vous allez tous savoir!

Lire la transcription

 Bonjour, je m'appelle Masha, j'ai deux enfants et un bébé. 
J'ai allaité mes deux grands enfants pendant un an chacun et j'aimerai bien faire pareil pour le petit troisième. Mes grands enfants, ils ont déjà cinq ans et demi et quatre ans. 

Des soucis avec l'allaitement?

Pour mes allaitements, je n'avais pas de souci particulier je suis peut-être chanceuse, tout s'est bien déroulé. Après c'est sûr que chaque expérience, chaque bébé, chaque nouvel allaitement c'est différent quand même. Même si on a l'impression de savoir tout, pourtant on apprend des surprises! Par exemple, avec ma première fille, elle m'a fait une grève de tétée, à peu près à sept mois. Je ne savais même pas que ça existait mais en fait elle refusait de téter d'un jour à l'autre elle a arrêté de téter et rien à faire. En fait, c'était lié à la poussée dentaire donc je suis contente que très vite j'ai contacté une consultante en lactation et que j'étais bien informée et donc j'ai pu identifier ce que c'était et faire les mesures nécessaires rapidement. Et en fait, tout s'est remis en place au bout de deux jours environ donc ça va. Et avec mon deuxième bébé, mon garçon, c'était plus le fait que je trouvais tellement simple l'allaitement ou peut-être pour d'autres raisons je ne sais pas mais j'ai eu deux fois des mastites, c'est-à-dire l'engorgement des seins avec très forte fièvre (39-40°C) assez rapidement et donc la nécessité de prendre les antibiotiques. 

Tout ça pour dire que l'allaitement même si ça se déroule bien et que tout se passe très facilement très simple il faut quand même être vigilante et surtout surtout ne pas hésiter à contacter les spécialistes, des experts, des consultantes en lactation et savoir qu'on n'est pas seules. Et c'est simple il faut juste vite trouver la solution à mettre en place. Après tout s'oublie assez vite et on garde que des bons souvenirs c'est sûr.

L'allaitement, un choix évident?

Le choix d'allaiter, c'était une évidence pour moi je ne me posais même pas de question: ma grand-mère l'a fait, ma mère l'a fait enfin à l'époque il n'y avait pas vraiment de choix! Et puis je suis d'origine russe : culturellement les femmes allaitent enfin elles sont très nombreuses à allaiter. Souvent on n'allaite pas que quand on a vraiment des soucis donc ça joue aussi certainement.

Je me souviens même étant une petite fille fois je trouvais enfin je l'imaginais et même quand j'étais enceinte, j'imaginais la première chose que j'imaginais en tenant mon bébé dans les bras c'est de l'allaiter, comme les chats allaitent leurs petits chatons je trouvais ça enfin la nature! C'est tellement naturel c'est tellement merveilleux.

Et donc oui c'est vrai que en France j'étais confronté à la question et tout au début de la grossesse : " est-ce que tu vas l'allaiter ou est-ce que tu vas donner le biberon?" Quand la première fois j'ai entendu cette question, ça m'a un petit peu perturbé. J'étais frustrée : comment ça on a le choix ? Ou comment je peux ne pas avoir envie en fait d'allaiter?

Allaiter en public

L'allaitement en public bien sûr que les toutes premières fois c'était pas évident je me sentais très gênée et comme la plupart des gens je suis pudique aussi donc c'était pas évident mais après on s'y fait. On s'entraîne et avec les vêtements, l'équipement adapté, c'est assez facile et puis on s'habitue et ça devient tout à fait naturel.

Heureusement que je n'ai jamais eu de remarques malveillantes parce que ... heureusement!

Et sinon j'ai allaité partout : j'ai allaité dans la préfecture de police, j'ai allaité dans le bus... c'était peut-être le moins évident en fait parce que dans le bus vraiment rempli de monde!

Et voilà j'ai allaité au Brésil sur la plage, j'ai allaité en Russie sur la neige ...

Et les aînés?

Alors l'allaitement dans la famille où il y a déjà deux enfants aînés, c'est ... je trouve que c'est merveilleux. Enfin je dis ça parce que les enfants sont déjà dans l'âge conscient et ils vivent avec nous cette expérience. On le vit ensemble en fait et je suis contente que dans les yeux de mes enfants, ils voient cette expérience positive de l'allaitement et voient que pour le moment c'est pas difficile, que ça se passe très bien, que voilà que la nature est faite ainsi. 

Et puis dans l'organisation au sein de notre famille, le fait d'allaiter notre petite dernière, je trouve ça facilite les choses. En terme de préparation je sais que c'est toujours sous la main s'il faut calmer le bébé s'il faut le nourrir ou au juste l'apaiser pour une raison x ou y. Je sais que assez rapidement j'arrive à le faire, que le lait est toujours disponible, qu'il est toujours à la bonne température. Il n'y a pas besoin de laver quoi que ce soit donc moi je trouve que c'est plutôt pratique. Et je peux passer du temps avec mes aînés en même temps que j'allaite la petite. Je peux leur lire des histoires, on peut faire même les devoirs ensemble, je peux même être à table avec eux en même temps, donc finalement pour moi c'est même beaucoup plus pratique que toute autre solution.

Réaction des proches

Alors les remarques que j'entends souvent de la part de mes amis à propos de l'allaitement long, c'est souvent : "Mais les dents? Comment tu vas faire quand les dents auront poussé?"

Et bien ça ne fait pas mal du tout, le bébé ne m'a jamais mordu, aucun de mes bébés ne m'a jamais mordu pendant la poussée dentaire, ni avant ni après. Les dents ça ne gêne absolument pas l'allaitement : le bébé sait gérer très bien la tétée et la présence ou non de ses dents.

Allaitement et alcool

Alors l'allaitement et l'alcool! Moi j'avoue l'alcool ne me manque pas du tout, c'est comme n'importe quel autre produit ou n'importe quel autre boisson : quand on ne le prend pas pendant un certain temps, on s'habitue et on n'a plus envie d'en prendre. Enfin en tout cas c'est mon expérience personnelle. Et puis pendant neuf mois, normalement pendant la grossesse, on n'a pas pris d'alcool donc je pense que c'est faisable d'attendre encore quelques temps, encore quelques mois, avant de pouvoir en reprendre. Et puis je trouve, enfin moi personnellement je cherche le plaisir dans d'autres types de boissons. Il ne faut pas hésiter à chercher des recettes, des cocktails sans alcool. Justement j'en parle aussi sur mon blog, je partage quelques idées de recettes, parce que ben voila j'ai trouvé mes petit bonheurs en repas et en boissons! Voilà, c'est juste qu'on apprend à vivre, on s'adapte!

Le don de lait 

Encore une chose dont je voulais parler c'est ce que j'ai de la chance de pouvoir, d'avoir pu faire le don du lait. Je l'ai fait pendant mon deuxième allaitement et je voudrais le refaire pour mon troisième allaitement. 

En fait, il existe des lactariums en France qui recueillent le don du lait, parce que le lait est primordial pour les petits bébés prématurés.

 C'est vraiment vital pour eux : Ils ne peuvent pas prendre le lait en poudre industriel, pas du tout.

Ca ne m'a pas demandé beaucoup d'investissement de ma part je vous explique, c'est vraiment très simple : l'organisation du lactarium de Paris en tout cas, celui avec lequel je l'ai fait, est parfaite et vraiment ça ne demande pas beaucoup de temps et ça demande pas beaucoup de ressources même quand on a plusieurs enfants je vous rassure parce que tout le matériel est fourni, la sage-femme vient pour amener le matériel et vient pour chercher les biberons. Il n'y a pas beaucoup de travail pour stériliser le matériel avant et après les tétées, c'est vraiment très simple. Et puis on gère : on n'a pas d'engagement sur la quantité de lait à fabriquer, à fournir toutes les semaines. On fait comme on peut, en essayant d'installer une petite routine quand même pour que ce soit plus serein et pour vous et pour votre bébé.

Je suis vraiment contente d'avoir cette expérience-là!

 En plus petite astuce : on nous prête le tire-lait professionnel vraiment de très bonne qualité, qui permet de tirer le lait avec le confort maximal sans aucun souci, sans aucun inconfort pour nous les mamans et en très peu de temps on arrive à tirer le lait assez efficacement.

Pourquoi ne pas en profiter et en même temps de ce prêt de l'utiliser aussi le tire-lait pour pour nous, pour notre petit stock personnel pourquoi pas?

Donc voilà c'est une petite astuce parce que tout le matériel est prêté bien sûr gratuitement donc voilà.

Et c'est si vous avez l'envie je vous encourage à essayer, au moins essayer même si vous donnez un tout petit peu de lait c'est déjà super bien, c'est déjà super précieux pour les bébés qui en ont besoin ! 

Pour découvrir les bonnes recettes de cocktails sans alcool de Masha, c'est par ici!Cocktail sans alcool pour l'allaitement

Et si comme Masha vous avez envie d'aider, rendez-vous vite sur le site de l'association des lactariums de France.
Il y a sûrement un lactarium près de chez vous!

Tout savoir sur l'allaitement